Retour sur l’étude du CNC du marché de l’animation en 2013

En juin 2014, le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) a publié pour la sixième année consécutive, son analyse du marché français de l’animation (œuvres cinématographiques & audiovisuelles). Les 168 pages du rapport du CNC, permettent d’avoir une vision claire de l’ensemble de l’industrie en 2013, de la production (acteurs, emplois, interventions du CNC), à l’exploitation (cinéma, télévision, exportation). Retour sur les faits marquants.

En une quinzaine de pages, nous avons extrait l’essentiel à retenir du point de vue du marché du jouet : données sur les diffuseurs, les producteurs, leurs investissements et les résultats de 2013.  Téléchargez notre synthèse de l’étude du CNC sur le marché animation en 2013 !
Petit aperçu des principales données :

Les séries d’animations :

  • Hausse des commandes : 326 heures de programmes ont été commandées (en 1er diffusion) et aidées par le CNC soit 9% de plus qu’en 2012 (298 heures) ;
  • Hausse des investissements : Les diffuseurs ont augmenté leurs investissements de 17% vs 2012 ;
  • Le TOP 3 des diffuseurs (en CA) : France Télévisions, TF1, Disney Channel.

Les films d’animation :

  • Les 33 films d’animations de 2013, représentent 5% des sorties et près de 15% des entrées !
  • Par rapport à l’ensemble des sorties, les films d’animation bénéficient d’une plus large exposition, tant en nombre de salles qu’en budget promotionnel.

La diffusion TV

  • Plus de 80 000 heures d’animation sont diffusées par an en France ;
  • Avec près de 5000 heures de programmes (soit 40% de l’ensemble de l’offre des chaînes nationales en 2012), Gulli est le leader en terme d’offre ;
  • Les 6 chaînes historiques ont diffusé près de 4000 heures d’animation en 2013 dont majoritairement des programmes de 11-13 minutes (43% de l’offre) ; Le groupe Disney est le groupe N°1 des chaînes thématiques (2,3% de parts d’audience cumulées sur ses 6 chaînes) entre septembre et février 2014.

Vidéo et TVR

  • Le CA des longs métrages d’animation en vidéo s’établit à près de 95M€ en 2013 (-21% vs 2012). Disney truste 42% de parts de marché. Les vidéos de programmes pour enfants (hors films) sont également en baisse en 2013 (-8%) ;
  • Forte croissance de l’offre d’animation en télévision de rattrapage des chaînes nationales gratuites (+29%), tandis que sa consommation a explosé de plus de 80% en 2013, atteignant près de 229 millions de vidéo vues !

Gageons que l’étude de juin 2015, sur les résultats de 2014 devrait être particulièrement intéressante eut égard aux résultats de La Reine des Neiges, mais aussi au lancement le 15 septembre 2014, de la plateforme Netflix, le N°1 de la VàD aux Etats-Unis…

NDLR & SOURCES : Nous n’abordons pas dans notre synthèse certaines informations de l’étude du CNC liées aux emplois du secteur, à l’exportation des programmes, ou aux interventions du CNC dans l’animation. Pour plus de détails sur ces données, nous vous invitons à télécharger l’étude complète du CNC, disponible sur son site : http://www.cnc.fr/web/fr/publications/-/ressources/5226344.