Petite histoire

La petite histoire du japonais qui a créé un groupe mondial

Créé en 1950 au Japon par Naoharu Yamashina, BANDAI s’impose très vite comme une référence en matière de qualité. Le succès de ses premiers produits (des modèles réduits automobiles) dépasse les frontières japonaises dès les premières années.

A partir de 1963, BANDAI se lance à l’assaut du monde en ouvrant ses premiers bureaux aux Etats-Unis, et développe en parallèle sa première gamme de jouets à l’image de héros télévisés : Astroboy.
C’est dans les années 70 que se construit la légende, grâce notamment aux premières figurines de robots, à l’apparition des capsules vending et à l’élaboration des premiers jouets électroniques.

Les années 80 sont marquées par l’installation de filiales en Europe, notamment en France en 1981 avec BANDAI SA.
L’activité ne cesse de se développer et le groupe enchaîne les succès : Saint Seiya (1987), Sailor Moon (1993), Power Rangers (1993), Tamagotchi (1996), Hyper Yo-Yo (1997), Badge It (2002), Tamagotchi Connexion (2004),…

En 2005, la société prend une nouvelle dimension en fusionnant avec NAMCO Lmtd pour devenir le groupe BANDAI NAMCO, lequel accède ainsi au podium des plus grands fabricants et distributeurs de jouets et de jeux vidéo au monde.

Aujourd’hui, le groupe BANDAI NAMCO développe des produits et services de divertissement dans le monde entier. Ses domaines d’activités sont particulièrement vastes allant des jouets aux jeux vidéo en passant par l’animation, les applications mobiles ou les salles de jeux.