CeBIT 2015, le nouveau mode de paiement du e-commerce vient de Chine !

Le CeBIT 2015 se tient actuellement du 16 au 20 mars 2015 à Hanovre. Si nombre de conférences sont prévues toute la semaine, l’intervention de Jack Ma, le fondateur d’Alibaba était des plus attendues et il n’a pas manqué de finir sur une très jolie innovation !

Le CeBIT !

Le CeBIT est le plus grand salon mondial consacré aux nouvelles technologies. Les 200 000 visiteurs pourront rencontrer 3400 entreprises venues de 70 pays, participer à 1000 heures d’informations réparties en conférences, forums et autres ateliers accueillants plus de 200 intervenants. (Voir le programme des conférences )

L’édition 2015 fait la part belle à la « digital economy », ou d!conomy. Comme le précise le salon, « ce terme désigne la progression fulgurante des technologies de l’information dans tous les secteurs de l’économie et de la société. La mise en réseau généralisée, l’internet des objets et l’imbrication croissante des thématiques Mobile, Social, Big Data, Cloud et Security impactent et modifient durablement les processus entrepreneuriaux tout en favorisant l’émergence de nouveaux modèles d’affaires ».

La Chine est le pays invité d’honneur de cette édition. Pour la cérémonie d’ouverture, le discours de Jack Ma, le fondateur du géant chinois du e-commerce Alibaba, était très attendu.

Jack Ma au CeBIT 2015

Revoir la cérémonie d’ouverture du CeBIT 2015.

Le discours de Jack Ma… part 1

Face à la révolution du digital et rappelant que peu d’entreprises du web survivent au-delà de 3 ans, Jack Ma a plaidé pour une meilleure synergie entre l’économie réelle et l’économie virtuelle. Telle sera la source, selon lui, du succès de la d!conomy.

Dans un monde en constante mutation, les technologies ne changent pas la manière de penser, mais la manière de percevoir le monde et d’interagir avec. La multiplication des données, engendre un business non plus B2C mais C2B, rendant la personnalisation des produits indispensable.

Dans ce contexte, si l’avenir nous est inconnu, la clé reviendra aux rêveurs, car si la technologie ne change pas le monde, les rêves derrière peuvent faire des miracles !

 

Mais qui est Jack Ma ?

Cette philosophie est en quelque sorte la marque de fabrique du leader chinois, comme ont pu le constater les étudiants de l’Université de Stanford en 2011 puis en 2013. Voici le discours de 2013 :

 

Cet ancien professeur d’anglais s’est passionné pour le web dès 1995, lors d’un séjour aux Etats-Unis. De retour en Chine, il tente l’aventure Internet. Après 2 échecs, Alibaba voit le jour en 1999 pour permettre aux consommateurs chinois de pouvoir accéder aux biens de consommation en dehors des grandes agglomérations et par extension aux entreprises d’étendre leur champ d’action.

Le premier obstacle a été culturel. En effet, traditionnellement en Chine, les transactions se font en face à face, et les paiements en liquide. Mais Jack Ma a su s’adapter et mettre en place son propre système de paiement (Alipay) garantissant ainsi la fiabilité des échanges. L’acheteur envoie le montant de la transaction sur Alipay, qui informe le vendeur. Ce dernier envoie le produit. C’est seulement lorsque qu’acheteur a reçu le produit et en est satisfait que le vendeur est payé directement par Alipay.

Sa logique peu conventionnelle place le consommateur au cœur de son système, suivis des employés. Les actionnaires arrivent en 3ème position. Ainsi, Jack Ma a non seulement mis en place un système de micro-crédits accessibles aux petites entreprises (max. 8000$ à 0,9%, 260 000 entreprises aidées en 20 mois !), mais pratique aussi des mariages de masse pour ses employés qu’il s’évertue à rendre « heureux ».

16 ans plus tard, 900 millions de comptes sont enregistrés sur Alipay, Alibaba dénombre 500 millions d’utilisateurs (40% de la population chinoise), 100 millions de visiteurs uniques par jour et 30 millions de transactions par jour !

Superbe success story chinoise, cet autodidacte qui aime préciser qu’il ne sait pas coder et ne connaît rien à la technologie du web, a bâti son empire sur la seule base de son rêve, de sa vision, sans aide, sans soutien politique, sans banque dans la Chine des années 1990. Aujourd’hui Jack Ma est l’homme le plus riche de son pays, il est également celui qui y a la plus grande influence.

 

Pour en savoir plus, découvrez le reportage de CBS diffusé en déc. 2014 :

 

Le discours de Jack Ma… part 2

Jack Ma utilisant la reconaissance faciale pour son achat en ligne

Revenons à la cérémonie des CeBIT, dans la droite lignée de son système de paiement personnalisé, Jack Ma a terminé son discours par la présentation en avant-première, d’un tout nouveau système de paiement en ligne par reconnaissance faciale sur un Smartphone

Pierre de plus dans sa confrontation avec le géant américain Amazon, la révolution du paiement en ligne est lancée !

Alibaba & Amazon.

Si le e-commerce français est largement dominé par Amazon, il n’en va pas du tout de même à l’échelle mondiale et la concurrence entre les 2 entreprises est féroce.

Créé en 1999, 4 ans après son concurrent, Alibaba, qui a fait son entrée en bourse en septembre 2014, pèse aujourd’hui près de 258 milliards de dollars, devant Amazon et ses 139 milliards de dollars.

Parfaitement adaptés à leur marché domestique, les business modèles des 2 leaders diffèrent : 100% market place pour le chinois vs market place + gestion complète de la supply chain pour l’américain.

Si Amazon a des velléités de développement en Asie, Alibaba et ses différentes entités (Alibaba, Taobao, Tmall) s’est implantée en Europe en 2009 puis aux Etats-Unis depuis 2014 !

Pour en savoir plus sur pourquoi Alibaba fait trembler Amazon, nous vous invitons à découvrir l’article très complet du Journal du Net du 16/01/15.

A n’en pas douter, les « rêves » du géant chinois auront des répercussions sur le e-commerce mondial !